Pourquoi travailler avec un freelance

Pourquoi travailler avec un freelance pour réaliser vos contenus ?

Après mûre réflexion, vous êtes décidé à mettre en oeuvre une stratégie de contenus pour faire évoluer votre business. Laissez-moi déjà vous dire que c’est une excellente idée 😉 ! Mais petit couac : nous ne disposez pas de telles compétences ou de temps en interne. Il va donc falloir externaliser. Alors, freelance ou agence ? Si vous vous sentez frileux à l’idée de traiter avec un freelance, cet article vous est dédié !

LE BUDGET

C’est très certainement le premier élément à étudier dès lors que la question « freelance ou agence » se pose. Autant mettre les pieds dans le plat tout de suite : une agence coûtera toujours plus cher qu’un freelance. C’est pourquoi travailler avec un freelance est une bonne idée pour votre portefeuille.

Les charges qui pèsent sur une agence sont en effet bien plus élevées que celles d’un freelance. Par définition, ce dernier est un électron libre, et s’il peut louer un espace de coworking, ce ne sera jamais un coût équivalent à la location d’un open space entier. Il se prend en charge tout seul, n’a pas de cotisations à verser pour d’autres salariés, et a bien moins de matériel à amortir.

La plupart des agences sous-traitent également la création des contenus textuels, se prélevant au passage un (généreux) pourcentage. En choisissant de travailler avec un freelance, il y a de fortes chances pour qu’il crée lui-même vos contenus (c’est mon cas jusqu’à présent !), réduisant ainsi les intermédiaires et les surcoûts qui s’ensuivent.

Enfin, gardez en tête que la perception de la rentabilité est radicalement différente entre une agence et un freelance. Là où vous pourriez être boudé par des agences parce que votre budget est trop faible, il pourrait être tout à fait honorable pour un freelance. Comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres…

LES COMPÉTENCES NÉCESSAIRES

Généralement, lorsqu’une entreprise décide de traiter avec une agence, c’est parce qu’elle souhaite bénéficier de multiples compétences. En effet, mener une stratégie de Content Marketing complexe nécessite de faire appel à divers métiers : content manager (aka chef de projet éditorial), graphiste, motion designer, social media manager, référenceur… Une agence permet de concentrer tout cela en un même endroit et de fluidifier le workflow, ce qui est un vrai confort (qui se monnaye, forcément).

Cependant, il faut bien se souvenir qu’un freelance est souvent touche-à-tout (après tout, c’est une question de vie ou de mort pour nous), et s’il pêche dans certains domaines, il a bien souvent une liste d’autres freelances longue comme le bras avec lesquels il peut s’associer le temps d’un projet. Contrairement aux agences qui sont dans un schéma de pensée très concurrentiel, les freelances se soutiennent mutuellement et ils sont toujours prêts à s’échanger les bons plans.

Ainsi, si vous ne comptez pas vous lancer dans un vaste plan entremêlant vidéo, community management, création d’articles, de campagnes de marketing automation et que sais-je d’autre, vous n’aurez aucun problème à trouver un freelance qui disposera à la fois de compétences solides et d’un carnet d’adresses bien utile pour les extras ponctuels. A vous de juger en fonction de votre besoin !

LA RAPIDITÉ D’EXÉCUTION

Les entreprises pensent souvent que travailler avec une agence rime avec diligence. Sur ce point, je vous répondrai que rien n’est moins sûr, car travailler avec un freelance peut être tout aussi (voir plus !) rapide.

Une agence doit fonctionner avec beaucoup plus de clients qu’un freelance pour être rentable. Pour vous donner un ordre d’idée, lorsque je travaillais en agence, j’ai déjà dû jongler avec pas moins de 8 clients à la fois et je me suis retrouvée à devoir gérer un mois durant la conception de 55 articles de blog, la traduction de 15 d’entre eux et la création de 5 livres blancs. Vous vous doutez bien que c’était ingérable pour moi.

Un freelance aura toujours le choix de dire « non » s’il a un carnet de commandes déjà bien rempli. Lui seul est responsable de sa gestion du temps et il n’est plus tenu d’atteindre des objectifs irréalisables imposés par une tierce personne qui n’a qu’une vague idée de sa charge de travail. De plus, il est libre d’organiser son temps comme il le souhaite, ce qui se révèle être bien plus productif et bénéfique pour tous au final. Il y a cependant certains freelances qui, par peur de se retrouver sans ressources, accumulent les contrats et finissent par se noyer, mais ça, c’est une autre histoire 🙂

Le point particulier de la gestion des congés

On peut penser qu’une agence pourra toujours pallier les absences des uns et des autres. Pourtant, je peux vous garantir que ce n’est pas toujours le cas, surtout dans le Content Marketing. La connaissance d’un client et d’un sujet, qui est le fondement même d’un content manager, n’est pas transmissible le temps de lézarder deux semaines sur une plage des Bahamas. En cela, le content manager en agence agira exactement comme le freelance : il devra soit faire tout le travail en avance, soit préparer le terrain pour que son client soit le moins impacté possible par son absence (en profitant des phases de validation, par exemple).

En cas d’urgence absolue lors de l’absence de votre interlocuteur, l’agence vous offrira toujours un contact pour essayer de démêler les noeuds. Quant aux freelances, j’en connais peu qui ne résistent pas à l’appel de leur boîte mail pendant leurs congés « au cas où ». Un petit conseil : n’en abusez SURTOUT pas, car nous aussi on a besoin de lever le pied !

LA QUALITÉ DES RELATIONS DE TRAVAIL

Last but not least, je voulais revenir sur une notion que me semble absolument essentielle dans le fait de travailler avec qui que ce soit : il s’agit de la qualité de la relation de travail.

En sa qualité de travailleur indépendant, le freelance est extrêmement vulnérable. A l’inverse d’un salarié, ses revenus sont fluctuants et il doit se battre tous les jours pour maintenir à flot son compte en banque. Il est donc vital pour lui de créer et d’entretenir de bonnes relations avec ses clients, car son intérêt est de laisser une bonne image de lui, et d’éventuellement être recommandé auprès d’autres potentiels clients. Je ne dis pas qu’un salarié n’a pas d’intérêt à entretenir de bonnes relations avec les clients de son entreprise, mais que les enjeux ne sont les mêmes. En cas de faux-pas, les conséquences sont bien plus graves pour un freelance que pour un salarié. De plus, l’affect qu’un freelance met dans une relation avec son client est différent : c’est lui qui l’a trouvé et qui l’a convaincu, et non le commercial de son agence.

Enfin, le freelance reçoit ses ordres directement et orchestre toute la prestation : c’est une réelle plus-value pour que les informations ne se perdent pas en « redescendant », comme en agence, et que votre besoin soit bien compris et traité en conséquence. Cela contribue aussi à une bonne relation de travail !

Bien que j’ai tout à fait conscience de prêcher pour ma propre paroisse, j’espère que cet article vous aura aidé à faire un choix plus éclairé pour comprendre pourquoi travailler avec un freelance. Dans tous les cas, dites-vous bien qu’il existe toujours des exceptions qui confirment la règle pour chacun des critères exposés ci-dessus et qu’il n’est jamais trop tard pour changer de cap, quel que soit celui que vous allez choisir ! Si après cette lecture vous décidez de faire appel à un freelance, n’hésitez pas à me contacter 🙂

© Crédit photo : Logoboom / Adobe Stock

Partager
Pas de commentaire

Laisser un commentaire